A savoir, à retenir

   VOTRE CONSENTEMENT

Afin de ne pas porter atteinte à vos droits, nous tenons à vous informer dès votre arrivée de la nécessité d’avoir votre consentement ou celui de votre famille, le cas échéant, pour un certain nombre d’actes de soins que nous aurions à pratiquer.

 

    ARGENT, OBJET DE VALEUR

Nous vous recommandons de ne pas garder d’argent, de bijoux ou d’objet précieux avec vous pendant votre séjour. Remettez-les, si possible, à un membre de votre entourage. Vous avez la possibilité de demander la pose d’un coffre dans votre chambre.

Un inventaire des biens est systématiquement effectué à l’entrée du résident.

L’établissement n’est pas responsable en cas de vol.

 

  BOISSONS

Des distributeurs de boissons sont à la disposition des  résidents, et des familles dans le hall au rez-de-chaussée. Le Directeur n’est pas responsable des éventuels dysfonctionnements de ces appareils.

 

      HYGIENE ET PROPRETE

L’Hôpital est un établissement public qui doit rester propre et accueillant notamment pour des raisons d’hygiène. Utilisez donc les corbeilles et containers à votre disposition.

 

   POURBOIRE

Ne donnez pas de pourboire au personnel. Il lui est interdit d’en recevoir et vous l’exposeriez à des sanctions. Si vous voulez le remercier, faites-le en complétant le questionnaire lors de votre sortie.

 

   PROTHÈSES – LUNETTES

En cas de bris ou de perte de prothèse (auditive, dentaire, oculaire et autres), l’Hôpital peut éventuellement, par une déclaration à son assurance, prendre en charge ce désagrément à condition que vous ayez déclaré la présence de ces prothèses lors de votre admission.

Afin de minimiser le risque de perte, il est recommandé aux familles de procéder au gravage des prothèses avant l’admission (notamment pour les prothèses dentaires).

 

   COIFFEUR – PEDICURE

Le salon de coiffure se situe au rez de chaussée de l’EHPAD. Les résidents sont libres de faire appel au coiffeur de leur choix parmi les deux conventionnés par l’Etablissement.1

Nos équipes soignantes prennent en charge l’entretien de vos ongles, sauf si ceux-ci nécessitent un soin relevant de la pédicurie. Les frais de ce spécialiste seront alors à votre charge. Vous avez toujours la possibilité de faire appel par vous-même à ce professionnel si c’est votre souhait.

 

  LE LINGE TROUSSEAU

Pour la durée de votre séjour, vous pouvez bien sûr utiliser votre linge personnel. Il vous appartient également d’apporter quelques objets (brosse à cheveux, peigne, rasoir, chaussons, robe de chambre, etc.). L’établissement vous offre d’entretenir votre linge, le marquage de celui-ci est indispensable.

A votre arrivée, vous rencontrerez nos lingères pour dresser un inventaire de votre trousseau. Elles vous conseilleront sur les textiles, certains trop délicats ne peuvent être pris en charge par nos soins.

 

LE CULTE

Tous les ministères des différents cultes ont accès à l’établissement auprès des personnes qui en expriment le désir.

 

LE COURRIER

Chaque jour, votre courrier vous sera remis par l’animateur. Si vous souhaitez correspondre avec l’extérieur, vous pouvez remettre vos plis timbrés dans la boite aux lettres située au rez-de-chaussée. Vous avez la possibilité de vous faire adresser votre courrier directement.

L’adresse de l’hôpital est :

Hôpital Saint-Michel
Avenue Eugène Bernard
04300 FORCALQUIER

 

  PRÉVENTION INCENDIE

En cas d’incendie, les règles à respecter sont les suivantes :

  • éviter la panique, ne pas crier « au feu »,
  • prévenir une personne du service,
  • prévenir la direction,
  • ne pas utiliser les ascenseurs,
  • ne pas créer d’appel d’air en ouvrant les fenêtres,
  • dans la chaleur et la fumée, appliquer un linge humide sur le bas de votre visage,
  • respecter les consignes qui vous sont données par le personnel.

Les consignes de sécurité sont affichées à chaque étage, conformément à la législation en vigueur.

 

  TABAC

L’usage du tabac est strictement interdit dans les locaux d’hospitalisation et notamment dans les chambres (décret n°2006-1386 du 15 novembre 2006).

Il est rappelé que les débuts d’incendie dans les hôpitaux résultent en général de personnes qui fument. Un mégot mal éteint ou oublié peut être à l’origine de graves sinistres.